En haut !
 

manouche pas touche !

 

 

 

 

 

Textes
Gustave Akakpo
David Arribe
Emmanuelle Destremau
Hugo Paviot

Mise en scène
Hugo Paviot

Avec
Louis-Marie Audubert
Thomas Guerry
Laure Portier
Sodadeth San

Création et régie lumière
Hervé Grignon et Thomas Duboc

Musique
Louis-Marie Audubert, Thomas Guerry, Sodadeth San


 

Textes publiés chez Lansman éditeur

 

Production
Les Piqueurs de glingues

Coproduction

Théâtre de la Chapelle Saint-Louis / Rouen
Avec le soutien de :
Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature

SACD

 

Durée du spectacle : 1h30

 

 

 

 

Un quartier périphérique au cœur d'une fiction

 

projet

Le théâtre de la Chapelle Saint-Louis a demandé à quatre écrivains de théâtre, sous la direction d'Hugo Paviot, de réaliser une œuvre commune inspirée de l’histoire des Hauts-de-Rouen.
Les auteurs ont été accueillis successivement en résidence dans l'appartement de la Salle Louis-Jouvet, lieu où se déroule l'action principale de leurs pièces.
Durant leur séjour, ils ont rencontré les habitants du quartier et ont fait des recherches relatives aux contraintes d'écriture qui leur ont été distribuées : une époque (entre 1960 et 2030), une fonction de la salle (cinéma, salle polyvalente, etc.), une origine géographique des personnages (Rouen, pays de l'Est, Afrique, etc.) une situation sociale déterminée (couple, célibataire, etc.) et trois répliques imposées. Ces contraintes, issues de la réalité, ont été tirées au sort afin de libérer l'imaginaire des auteurs.
Quatre regards pour mettre au centre d'une fiction les réalités sociales, économiques, historiques, culturelles des habitants des quartiers périphériques des grandes agglomérations.
 

RÉSUMÉs

 

Madame, David Arribe

Kebe décroche un emploi de gardien dans un cinéma dont Madame est la gérante. Très vite, il devient son amant mais pas question pour Madame de se montrer en public avec lui. Alors Kebe se révolte. Un soir, il apparaît devant les spectateurs déguisé en Zizi Bamboula, du nom de cette créature ressemblant à un chimpanzé imberbe comme un homme.

Retour sur terre, Gustave Akakpo

Une femme originaire d’Afrique, richement diplômée, arrive en Europe mais, malgré cela, elle n'obtient qu'un emploi de gardienne d'une salle des fêtes communale. Son mari la prie de revenir au pays. Toute la question de l'immigration et du racisme est décrite de manière précise et concrète dans le style plein de verve de Gustave Akakpo.

Les Indiens, Emmanuelle Destremau

Malik, 13 ans, vit dans un appartement avec ses parents Abdel et Djamila. Abdel est le gardien d'une salle des fêtes qui n'a plus accueilli de fêtes depuis longtemps ; il s'est enfermé dans le mutisme. Djamila, elle, se raccroche à ses rêves. Ils vont bientôt fêter leurs trente ans de mariage et Malik décide de leur donner un coup de pouce.

Djigit chronique, Hugo Paviot

Dina trouve refuge dans un théâtre pour la nuit. A son réveil, elle découvre le gardien, Djigit, qui la regarde. Il pourrait appeler la police mais ne le fait pas. Le soir suivant, il laisse une couverture à l'attention de Dina. Bientôt, le dialogue se noue. Dina est tchétchène, sa famille a été assassinée par des Russes et Djigit se sent visé par les reproches.

 

 

SAISON 2013-2014

Octobre
Résidence d'écriture Hugo Paviot, Salle Louis Jouvet / Hauts-de-Rouen

Novembre
Résidence d'écriture David Arribe, Salle Louis Jouvet

Janvier
Résidence d'écriture Emmanuelle Destremau, Salle Louis Jouvet

Février
Résidence d’écriture Gustave Akakpo, Salle Louis Jouvet

11 > 15 mai
Résidence de création, Salle Louis Jouvet

16 mai
Mise en espace, Salle Louis Jouvet